Edifiée en 6 ans, la Sainte Chapelle est avant tout l’oeuvre personnelle de Saint Louis.

Edifiée en six ans (1242-1248), la Sainte- Chapelle est avant tout l’oeuvre personnelle de Saint Louis. Elle est conçue pour abriter les reliques de la Passion, notamment la Couronne d’Épines du Christ. En ce Xlle siècle flamboyant, le royaume de France vient au premier rang de la chrétienté occidentale. C’est en 1239 que Louis IX conclut l’achat auprès de l’empereur byzantin Baudouin II, pour la somme exorbitante de 135 000 livres (le coût de construction de la chapelle ne sera « que » de 40 000 livres), l’achat de la relique très précieuse de la Passion. Deux ans plus tard, d’autres reliques sont apportées de Byzance.

La Sainte-Chapelle est consacrée le 26 avril 1248. La chapelle haute, chapelle royale et lieu d’exposition des reliques, est consacrée par le légat du pape, Eudes de Châteauroux et la chapelle basse, paroisse du palais, dédiée à la Vierge, par Pierre Berruyer, archevêque de Bourges. Sous la Révolution, la Sainte-Chapelle, symbole de la royauté et du pouvoir du clergé, souffre d’importantes dégradations : le mobilier, les stalles et le jubé disparaissent, les orgues sont transportées à Saint-Germain-l’Auxerrois, la flèche est abattue, les tympans martelés et les reliques dispersées. La plupart des statues sont sauvées par Alexandre Lenoir.

A partir de 1846, d’importants travaux de restauration sont entrepris par les architectes Duban, Lassus et Boeswillwald et la Sainte-Chapelle retrouve tout son éclat. 

Architecture de la Sainte Chapelle

La chapelle basse est dédiée à la Vierge, dont la statue figure en pied au trumeau du portail. Ses voûtes basses reposent sur de fines colonnes aux chapiteaux à crochets, relayées par des étresillons.

Les murs sont décorés d’arcatures trilobées et de douze médaillons, qui représentent les apôtres. Sur les colonnes alternent les Lys de France sur fond d’azur et les tours de Castille en hommage à Blanche de Castille, la mère de Saint Louis. La voûte est peinte d’un ciel étoilé et le sol comporte des dalles funéraires qui recouvrent les sépultures de trésoriers et de chanoines de la Sainte-Chapelle.

Dans la chapelle haute, l’architecture gothique se révèle dans sa sublime plénitude : lumière, couleur, espace, sentiment de l’adéquation de l’art et de la foi. C’est évidemment l’intérieur de la chapelle haute qui a recu tous les soins de l’architecte, des sculpteurs et des peintres puisque c’est cette partie de l’édifice qui servait d’écrin aux glorieuses reliques. La voûte semble flotter au dessus des verrières. La masse des contreforts bien que considérable disparaît dans l’artifice d’un faisceau de neuf colonnettes distribuées de telle manière que le volume de chaque pilier est à peine sensible.

Adossées aux colonnes qui marquent les travées, les statues des douze apôtres forment la décoration sculptée la plus importante de la chapelle haute. Elles appartiennent à deux styles différents : le premier, avec ses drapés souples, ses plis droits, ses visages aux traits fins et ses cheveux traités en boucles plates, dégage un sentiment de sérénité alors que le second groupe témoigne de l’évolution de la statuaire médiévale : plis raides et cassés, il se caractérise par des visages traités en plan nets.

Adresse

10 Boulevard du Palais
75001 Paris

Tel : 01 53 40 60 80

Pour s’y rendre

Métro, lignes 1 et 4 : Cité, Châtelet, Saint-Michel

RER B : Saint-Michel

Bus: 38

Site officiel 

https://www.sainte-chapelle.fr