Le quartier intellectuel où s’affirment les nouveaux couturiers. 

La grande époque

Dès les années 20, le quartier Saint-Germain était le lieu de rencontre des étudiants, artistes et écrivains de la Rive-Gauche. Après l’occupation allemande, ce fût le quartier le plus en vogue autour des musiciens de jazz et de Jean-Paul Sartre et sa cour existentialiste, sans oublier Albert Camus, Juliette Gréco, ni surtout Boris Vian, cet artiste aux talents éclectiques de trompettiste de jazz, de poète et de romancier qui contribua grandement à l’image de Saint-Germain.

Le quartier devint très à la mode en particulier grâce à la presse américaine flattée de cette reconnaissance du jazz, une musique américaine, beaucoup plus prisée dans la ville des lumières que dans le pays où elle prit naissance.

Histoire

Initialement dédiée à la Sainte-Croix et Saint-Vincent pour y abriter une croix d’or du Roi Salomon et la tunique du saint rapportée d’Espagne par Childebert Ier fils de Clovis, la première basilique fut construite à la demande de l’évêque de Paris, Germain, en 557.

Peu après, il lui fit adjoindre une abbaye au statut privilégié car indépendante de l’épiscopat. A la mort de Germain en 576, sa tombe devint un lieu de pèlerinage fameux. Après la canonisation du saint homme la basilique fût rebaptisée Saint-Germain au IX ème siècle. Le succès de l’abbaye était tel qu’elle ne manqua pas d’être également visitée par les invasions barbares… Après ces pillages répétés une nouvelle basilique fût reconstruite sur les fondations mérovingiennes et donna naissance à une petite ville au sein de la ville de Paris.

Après les guerres de religion un mouvement réformateur au sein de l’Eglise Catholique imposa la règle des Bénédictins de Saint-Maur. Après l’abolition des ordres religieux à la Révolution de 1789 les moines furent dispersés ou bien exécutés.

La renaissance de l’église Saint Germain des Prés débuta avec sa reconsécration en 1803, et sa restauration se poursuit encore aujourd’hui.

Pour s’y rendre

Métro :

  • ligne 4 : Saint Germain des Prés
  • ligne 10 : Mabillon