Cette réalisation de l’architecte contemporain Christian de Portzamparc abrite le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, le Musée de la Musique et une salle de concert de 1200 places.

Un musée dans la Cité

Le public, qui a depuis longtemps appris à fréquenter le site de la Villette, va donc pouvoir découvrir les espaces du musée à travers des visites thématiques et des manifestations proposées par son service culturel.

Les visiteurs, déjà fidèles de la Cité de la Musique, vont constituer un nouveau public peu coutumier des musées instrumentaux. Les non-mélomanes, eux-mêmes, se sentent à l’aise dans un tel lieu : les instruments de la collection, s’ils témoignent d’une partie de l’histoire de la musique occidentale savante, mais aussi des musiques traditionnelles et populaires, sont également de beaux objets issus du savoir-faire de luthiers et facteurs, symboles de cultures différentes.

La Cité de la Musique a pour mission d’être un lieu d’enseignement et d’apprentissage, de pratique et d’écoute. Avec le musée, elle devient un lieu de découverte patrimoniale où se croisent toutes ses activités artistiques et culturelles.

Sa dimension nationale et internationale s’en trouve renforcée. Par son centre de recherche et de documentation entièrement informatisé, par son laboratoire technique de restauration, le musée est d’ores et déjà l’interlocuteur privilégié de grandes institutions, de professionnels, de chercheurs, d’amateurs, en France comme à l’étranger. Si le musée a pour vocation première de développer une collection d’instruments de musique de référence, de la conserver, de la présenter et de l’enrichir, il se doit d’être aussi le ferment d’une approche différente de la musique.

Un musée à l’ambition nationale et internationale

Le musée de la musique dispose d’un service culturel très étoffé, dirigé par une musicologue. Il offre plusieurs voies d’accès à la musique, en rendez-vous réguliers ou ponctuels : concerts dans l’amphithéâtre dépendant du musée (des instruments appartenant aux collections y sont joués dans des conditions acoustiques et de conservation spécialement étudiées), forums musicaux, concerts-découvertes, spectacles pour le jeune public, classes-musée, programmation cinématographique thématique.

C’est par ce service culturel que le musée se trouve en synergie avec l’ensemble des activités de la cité de la musique, qu’il n’est pas une cellule isolée, mais une pièce essentielle d’un ensemble culturel consacré à la musique. C’est par lui que le musée entretient un dialogue permanent avec le Conservatoire de Paris, en particulier grâce aux concerts d’orgue hebdomadaires, les « points d’orgue », au cours desquels les étudiants se produisent sur l’instrument baroque de l’amphithéâtre.

Unique par la richesse de ses collections instrumentales (4500 pièces de la Renaissance à nos jours), le musée possède aussi un très important fonds iconographique (tableaux, sculptures, gravures) qui permettra, dans le cadre de l’exposition permanente, comme dans celui des expositions temporaires, de présenter l’évolution de la facture instrumentale au sein des diverses situations culturelles et sociales qu’elle a traversées.
Se déployant sur plus de 3000 m2, les salles d’exposition permanente du musée présentent 900 instruments, tableaux, sculptures et pièces diverses selon la muséographie d’Henri Loyrette.

Le visiteur qui pénètre dans les salles du musée est immédiatement saisi par le sentiment d’un ailleurs, d’un lieu de recueillement et de mystère où les instruments, comme autant d’objets précieux, qu’ils soient à l’abri dans les vitrines ou disposés sur des podiums, qu’ils soient présentés en séries ou selon les configurations des formations, qu’ils soient isolés ou pris dans les rêts d’harmonies délicates, sont littéralement mis en vibration par la dialectique qui sous-tend la muséographie : objet d’usage/objet d’esthétique, dans la perspective des cultures, des sociétés où ils sont nés, où ils ont évolué, où ils se sont transformés. Le casque à infra-rouge que le visiteur peut utiliser en déambulant d’un niveau à l’autre lui ouvre de nouveaux espaces sonores et lui donne à entendre quelques pages des grandes oeuvres évoquées, dans le cadre même des salles.

Adresse

221 Av. Jean Jaurès
75019 Paris

Tel : 01 44 84 44 84

Pour s’y rendre

Métro : Porte de Pantin

Bus : 75, 151, PC

Horaires d’ouverture 

Du mardi au samedi de 12 à 18h, jusqu’à 20h les soirs de concert

Dimanche : 10 à 18h

Fermé les lundi et jours fériés

Site officiel 

https://philharmoniedeparis.fr