Musée Carnavalet

Deux hôtels particuliers contigus des XVIe et XVIIe siècles abritent ce musée dont les collections retracent l’histoire de Paris.

En plein coeur du Marais, entre la place des Vosges et le musée Picasso, le musée Carnavalet abrite la mémoire de Paris. Cet imposant ensemble architectural articulé autour de deux célèbres hôtels des XVIe et XVIIe siècles, offre un parcours de plus de 140 salles consacrées à l’histoire de Paris des origines à nos jours.

Vestiges archéologiques, maquettes, peintures, sculptures, mobiliers, décors intérieurs, objets décoratifs, objets souvenirs, livrent un témoignage passionnant de l’époque dont ils sont issus. C’est tout Paris en miniature qui défile sous vos yeux et qui vous livre ses secrets. En 1866, alors qu’une partie du coeur historique de Paris disparaissait sous la pioche des démolisseurs, le baron Haussmann décida de constituer un musée consacré à l’histoire de la capitale. Il porta alors son dévolu sur l’hôtel Carnavalet, illustre maison édifiée en 1548 pour Jacques des Ligneris, président au Parlement. L’hôtel, décoré de bas-reliefs attribués à Jean Goujon, fut remanié ensuite au XVIIe siècle par Mansart et habité entre 1677 et 1696 par Madame de Sévigné.

Les collections

Le musée Carnavalet, situé en plein coeur du Marais, abrite des collections de pièces archéologiques, d’objets d’art, de peintures, de sculptures, de monnaies et de médailles, et plus de 500 000 dessins, estampes et photographies qui forment le centre de documentation iconographique de la capitale. La qualité des collections et leur enrichissement régulier y attirent amateurs, historiens et chercheurs.

Le rez-de-chaussée de l’hôtel est consacré aux origines de la capitale jusqu’au XVIe siècle. On y présente des oeuvres issues du sous-sol parisien qui constituent un témoignage précieux sur les croyances et sur la vie quotidienne des premiers Parisiens, comme une étonnante trousse de chirurgien révélant l’exercice de la médecine à l’époque gallo-romaine.

Les salles du XVIe siècle, installées dans la partie Renaissance de l’hôtel, offrent un cadre correspondant aux oeuvres exposées. Peintures, sculptures et mobilier évoquent Paris sous François Ier et au temps des guerres de religions et de la Ligue.
Au premier étage se succèdent salles et galeries vouées aux XVIIe et XVIIIe siècles. Plusieurs décors prestigieux de la capitale y ont été remontés, comme le cabinet provenant de l’hôtel Colbert de Villacerf, les salons de l’hôtel La Rivière décorés par Charles Lebrun, auteur de la galerie des Glaces de Versailles ou encore, pour le XVIIIe siècle, le salon peint pour le graveur Demarteau par Boucher et Fragonard, la cage d’escalier de l’hôtel de Luynes peinte par Brunetti, les décors réalisés par Claude-Nicolas Ledoux pour l’hôtel d’Uzès et le Café Militaire, présentés au rez-de-chaussée, dans lesquels triomphe le néoclassicisme. 

Histoire du musée Carnavalet

En 1989, le musée Carnavalet s’est étendu sur l’hôtel « Le Peletier de Saint-Fargeau » voisin, sobre et majestueuse demeure édifiée en 1690 par l’architecie Pierre Bullet pour Michel Le Peletier de Saint-Fargeau.

En 1793, Louis-Michel Le Peletier de Saint-Fargeau, petit-fils du précédent, s’illustra en votant la mort du roi et fut, pour cela, assassiné le soir même au Palais-Royal, ce qui lui valut d’entrer dans l’histoire de la Révolution.

Comme un clin d’oeil à l’histoire, le deuxième étage de l’hôtel est consacré à la présentation des collections révolutionnaires du musée, les plus importantes de France. Formées d’oeuvres d’art et d’objets-souvenirs, elles illustrent toutes les phases de la Révolution dans ses événements heureux et douloureux, tels que les souvenirs des derniers moments de la famille royale au Temple.

La visite se poursuit au rez-de-chaussée et au premier étage où sont rassemblées des oeuvres évoquant Paris au XIXe siècle. Peintures, sculptures et maquettes illustrent les révolutions qui ont secoué Paris et l’évolution de la capitale tout au long du XIXe siècle. Issus de la Belle Époque, la chambre de Proust, les décors réalisés par Mucha pour la bijouterie Fouquet ou l’étonnante salle de bal de l’hôtel de Wendel présentent un choix de peintures sous la forme d’expositions temporaires.

Adresse

23 Rue de Sévigné
75003 Paris
Tel : 01 44 59 58 58

Pour s’y rendre

Métro, ligne 1 : Saint-Paul

RER: Châtelet-les-Halles

Bus: 29, 69, 76, 96

Horaires 

Ouvert tous les jours : de 10h00 à 17h40, sauf le lundi et jours fériés.

Site officiel 

https://www.carnavalet.paris.fr