Située entre la Madeleine au Nord, la Chambre des Députés au Sud, le Jardin des Tuileries à l’Est et les Champs-Elysées à l’Ouest, cette place fût initialement dessinée en l’honneur de Louis XV pour y accueillir sa statue équestre.  

La Concorde

L’architecte royal, Jacques-Ange Gabriel, fût chargé du projet de cette gigantesque place de 8,4 hectares dès 1755. La statue équestre fût achevée en 1763 pour l’inauguration de la place octogonale bordée par deux bâtiments élégants, sur son côté Nord à l’angle de la rue Royale, qui abritent aujourd’hui l’Hôtel Crillon. Chaque côté de la place est orné d’une statue représentant les huit plus importantes villes de France.

En son centre trône l’Obélisque de Louxor. A l’ouest, l’entrée des Champs-Elysées est marquée par les fameux « Chevaux de Marly », du sculpteur Coustou, transportés en 1794 depuis l’abreuvoir de Marly-le-Roi.

Au Sud, le Pont de la Concorde construit avec les pierres issues de la démolition de la Bastille enjambe la Seine devant la Chambre des Députés. 

Histoire

Sous l’ancien régime cette place était le lieu de célébrations populaires. Devenu un lieu de sinistre mémoire après qu’y aient été exécutés Louis XVI, Danton, Robespierre et bien d’autres durant la Terreur, c’est en 1795 qu’apparut le nom de Place de la Concorde en signe de réconciliation nationale.

Dans ce même esprit, Louis-Philippe, voulant rassembler royalistes et républicains, choisit un monument dépassant tout clivage politique en faisant ériger au milieu de la Place, l’Obélisque de Louxor, monument politiquement neutre par excellence, offert par le Khédive d’Egypte, Mohamed Ali. C’est devant plus de 200 000 spectateurs, après deux ans et demi de voyage depuis les bords du Nil, que ce monolithe de granit, couvert d’inscriptions en hyéroglyphes et taillé il y a plus de 3000 ans sous Ramsès II, atteignit sa destination finale le 25 octobre 1836. Le redresser ne fût pas chose aisée…

Alors que l’ingénieur responsable de cette délicate opération voyait le gigantesque treuil arriver à bout de course avant que l’Obélisque n’ait atteint la position verticale, de la foule perplexe une voix cria : « Mouillez les cordes! » A l’époque de la marine à voile et des cordages de chanvre il fallut la présence d’esprit d’un marin sachant que la corde mouillée en sèchant allait rétrécir et permettre ainsi de gagner les derniers centimètres nécessaires pour redresser les 23 mètres et les 220 tonnes de granite de ce précieux cadeau.

Adresse

Place de la Concorde
75008 Paris

Pour s’y rendre

Métro : ligne 1, 8 ou 12, Concorde